Aujourd’hui je participe à un atelier pour découvrir les plantes de la ville de Yilan ! Après une petite promenade à la découverte des espèces du parc au bord de la rivière qui entoure la ville, nous allons réaliser un herbier représentatif de Yilan. L’intervenant du jour est le professeur Chen (陳建忠), qui travaille au Taiwan Forestry Bureau (林務局). L’herbier est utile pour avoir une idée des plantes qui peuplent un endroit selon une saison donnée.

La cueillette

Le professeur Chen explique tout d’abord comment récolter les feuilles et les branches que l’on mettra dans l’herbier. Si celles-ci sont à portée de main, c’est très simple, un sécateur suffit. En revanche, si elles sont dans des arbres en hauteur, il faudra utiliser une perche télescopique sur laquelle on peut visser un coupe-herbe. On conseille l’utilisation d’un couteau incurvé. Sur Internet, on trouve plein de tutoriels pour fabriquer la perche soi-même, mais il est aussi possible de l’acheter directement.

le bâton télescopique
Utilisation d’un bâton télescopique pour recueillir des feuilles haut perché

Le soleil et le ciel bleu sont au rendez-vous aujourd’hui à Yilan, c’est un phénomène rare ! Nous arpentons quelques dizaines de mètres dans le parc attenant à la rivière et examinons tous les arbres qui se présentent à nous. Voici quelques espèces que nous avons trouvées :

tableau récapitulatif des plantes

Certaines de ces espèces comportent des parties comestibles, certaines sont endémiques de Taïwan, d’autres ont des odeurs, des fleurs ou des graines remarquables. Cela me donne des idées pour enrichir la forêt comestible publique de Hsinchu !

la récolte du jour 1
la récolte du jour 2

Organisation la récolte

De retour à l’atelier, nous ouvrons le grand sac à fermeture éclair dans lequel nous avons placé la cueillette du jour. La fermeture éclair permet d’éviter que les feuilles ne se fanent trop rapidement. Toutes les espèces prélevées sont mélangées : comment reconnaître à quel arbre elles appartiennent ?

On commence par classer les feuilles selon leur taille, en comparant à la paume de la main : grosses, moyennes, petites, ou composées (羽狀複葉). Ici, dans la catégorie des feuilles composées, nous avons le China Tree (苦楝), le Philippine Padauk (菲律賓紫檀) et le Tree Jasmine (海南菜豆樹). Ensuite, selon le nombre d’espèces dans chaque catégorie, on peut regarder s’il y a une fleur, ou un fruit qui pourrait faciliter l’identification. On peut aussi considérer l’odeur, la couleur sombre ou foncée, la couleur de l’arrière de la feuille. Mais aussi une éventuelle forme en triangle, circulaire, ou pointue.

exercice d'identification et de mémorisation des plantes
Comment identifier les plantes et mémoriser leurs noms

Le pressage et le séchage

Une fois les feuilles récoltées, il faut les presser, puis les faire sécher. Il convient d’utiliser une méthode spécifique, car si le séchage n’est pas effectué correctement, les plantes se débarrassent de leurs feuilles et se tortillent sous l’effet du manque d’eau.

Pour aplatir les plantes, on les place d’abord à l’intérieur d’un papier journal, que l’on presse ensuite entre plusieurs cartons. C’est mieux si les cartons utilisés ont des trous dans leur épaisseur, car ils sont alors plus efficaces pour le travail de pressage. Des lanières ajustables peuvent permettre de tenir les cartons entre eux, et de transporter facilement le tout.

dispositif pour presser les feuilles
Pressage des feuilles

On peut fabriquer un déshydrateur à partir de 4 planches en bois et de 8 lampes placées à l’intérieur. La température devrait monter à environ 60°C pendant 3 jours. Voici la méthode utilisée par le Taiwan Forestry Bureau.

Lorsque l’on veut conserver l’herbier très longtemps, il faut éviter que les insectes ne se régalent de la plante, et donc on peut vaporiser un produit spécifique dessus. Lors du séchage, la couleur des plantes va évoluer vers une couleur plus sombre.

Réaliser l’herbier de Yilan

Nous utilisons un classeur avec des feuilles plastifiées pour réaliser notre herbier des plantes de Yilan. Nous n’utilisons pas les plantes collectées un peu plus tôt dans la journée, mais celles qui ont été collectées quelques jours auparavant et qui ont eu le temps de passer par l’étape de pressage / séchage.

D’abord, nous collons la plante sur une feuille blanche au moyen de la bande adhésive de la marque Nitto. Ensuite, nous collons un post-it sur la feuille pour dire 1/ quand la plante a été collectée 2/ à quel endroit 3/ son nom. Nous pourrions écrire ces informations directement sur la feuille, mais si on veut en faire de l’art et l’encadrer un peu plus tard c’est mieux d’utiliser un post-it que l’on pourra déplacer par la suite.

disposition des feuilles dans le classeur
L’herbier est prêt!

Conseils sur la germination des graines tropicales

Le professeur Chen nous confie que si certaines plantes sont belles, d’autres sentent mauvais, d’autres sont délicieuses, d’autres sont toxiques, il y a des raisons à cela. Les plantes toxiques ont beaucoup d’énergie.

Concernant la germination des graines, il faut savoir que toutes n’ont pas le même procédé de germination. Certaines sont sensibles à l’humidité (c’est le cas du haricot mungo), d’autres à l’augmentation de température. Concernant cette dernière catégorie, on peut les mettre 1-2 semaines en bas du frigo pour leur donner une impression d’écart de température au moment de les utiliser pour les faire germer. Il ne faut pas mettre les graines au congélateur, sinon elles mourront. De même, si l’on fait sécher les graines au soleil, attention à ne pas les faire sécher trop longtemps, ni à trop haute température, sinon elles mourront.

En climat tropical, certaines graines ne peuvent pas être conservées, elles doivent germer tout de suite. Certaines graines sont entourées d’une fine peau (c’est le cas de l’avocat), et tant que la peau est encore présente, la graine ne germera pas, car elle pense qu’elle n’a pas encore été totalement « mangée » et que sa mission n’était pas encore remplie, le moment de germer n’est pas encore venu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 × 28 =