Voici la recette de la boisson pétillante fermentée de mûrier!

Le mûrier de la forêt comestible urbaine de Zhubei fructifie abondamment au mois de Mai. Je ne suis pas la seule à l’avoir remarqué, tous les jours j’observe des habitants du quartier s’approcher innocemment de l’arbre fruitier pour remplir leurs sacoches.

Pourtant, je trouve que ce fruit n’est pas délicieux. Et je sais que les cueilleurs de la fin d’après-midi ne les consomment pas tels quels, ils en font des confitures. Pour ma part, j’ai trouvé une façon de les consommer qui me satisfait pleinement : la boisson pétillante fermentée de mûrier!

La recette en vidéo

La vidéo est en chinois sous-titrée français car elle a été tournée à Taïwan, mille excuses!

Les ingrédients

Pour réaliser la boisson pétillante fermentée, vous n’aurez besoin que de trois ingrédients. De l’eau, du sucre, et des mûres!

Les mûres apportent le goût ainsi que les levures sauvages qui vont lancer le processus de fermentation. Le sucre apporte la nourriture des levures sauvages, celle qui va les rendre actives. L’eau… et bien, on fait une boisson, non?

On privilégie de l’eau non chlorée, car le chlore risque de tuer les levures sauvages. N’importe quel sucre fera l’affaire, mais on peut bien sûr privilégier un sucre biologique non raffiné qui est riche en nutriments, ou encore du miel. Tout dépend de votre budget, c’est vous qui choisissez!

En ce qui concerne les quantités. Pour un bol de mûres, on peut utiliser une tasse de sucre et 2L d’eau. Ce n’est pas une science exacte, si on utilise plus de sucre on peut laisser fermenter plus longtemps et le taux d’alcool sera plus élevé. Ou inversement!

Première phase de fermentation

Commencez par mettre tous les ingrédients dans un bocal en verre. Remuez bien pour mélanger le sucre avec le liquide, et recouvrez du couvercle non vissé ou d’un linge. Placez le bocal à l’abri des rayons du soleil, qui risqueraient d’endommager les levures sauvages.

Cette première phase de fermentation est aérobie, elle se déroule en présence d’oxygène.

Laissez fermenter pendant environ 3 jours. Chaque jour, remuez le liquide avec une baguette. Au bout du troisième jour (ou plus si la température est relativement faible), vous devriez vous rendre compte que le liquide frémit lorsque vous le remuez. Cela signifie que la fermentation est bien active, et que vous pouvez passer à la deuxième phase!

Deuxième phase de fermentation

Le but de cette deuxième phase de fermentation est de faire monter la pression dans le liquide. On veut bien faire une boisson pétillante, on est d’accord?

On filtre donc le liquide dans une bouteille à petite ouverture que l’on pourra fermer hermétiquement. À cet instant, n’hésitez pas à goûter le liquide : il doit être légèrement sucré. Le sucre restant servira à nourrir les levures pour la deuxième phase de la fermentation.

Cette deuxième phase de fermentation est anaérobie, elle se déroule sans présence d’oxygène dans la bouteille fermée hermétiquement.

Chaque jour, pensez à dévisser légèrement la bouteille pour dégazer. Sinon, il y a un risque d’explosion! Plus de gaz qui s’échappe = fermentation terminée.

Au bout de 2 ou 3 jours, vous pouvez déguster votre breuvage pétillant fermenté maison. Si vous trouvez qu’il n’est pas assez pétillant : rajoutez un peu de sucre et laissez fermenter encore un peu. Si c’est trop sucré : laissez fermenter encore un peu.

Et si vous ne buvez pas tout de suite, vous pouvez conserver la boisson au frigo. Vous pourriez la laisser fermenter plus longtemps, elle se transformerait en vinaigre de mûres…

Il n’y a plus de mûre sur le mûrier, comment je fais ?

Et bien, il y a encore tant de fruits, fleurs, feuilles, racines à explorer dans la forêt comestible urbaine! N’hésitez à faire preuve de créativité pour continuer vos boissons pétillantes fermentées maison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 + 28 =